Menu
Atlantic Résidence *** à Jonzac
Facebook
Booking
Chaine thermale du soleil - Partenaire agrée 2018
Atlantic Résidence ***
34, avenue Jean Moulin - 17500 Jonzac
Tél. 05 46 49 62 35 - Mail : hardy.veronique@gmail.com
 
 
Vignoble › Cognac & ses vignobles

Cognac, ses vins et ses spiritueux

Découvrir Cognac et ses vignobles : locations d'appartements, studios, villas et gîtes pour les vacances ou cures thermales à Jonzac
Découvrir Cognac et ses vignobles : locations d'appartements, studios, villas et gîtes pour les vacances ou cures thermales à Jonzac

A seulement 20 minutes de votre hébergement à l’Atlantic Résidence, la ville de Cognac offre de multiples occasions de visites liées à la découverte des vins et des spiritueux. De nombreuses caves et distilleries sont en effet ouvertes aux visiteurs et vous permettent ainsi d’allier plaisirs du vin et du tourisme.

Le vignoble de Cognac s’étend sur près de 80 000 hectares. Vous pourrez y déguster et y apprécier les saveurs de l’eau-de-vie de Cognac, issue du vignoble charentais, un alcool que l’on s’imagine toujours déguster confortablement installé au coin du feu. Sensibilisez également votre palais au Pineau des Charentes et à plusieurs vins de pays.

 

COGNAC


Un peu d’histoire


Un sous-sol riche en calcaire, né des sédimentations marines successives, principalement à l’ère secondaire.


Des vestiges de production de vin dans la région de Cognac sont trouvés, datant du premier siècle après JC


À la Renaissance, le commerce connaît un essor important. Les voyages se multiplient et s’allongent. Les Hollandais, commerçants très actifs, appelés par Henri IV pour apporter leur aide à l’aménagement du marais poitevin, sont amateurs des marchandises de la région : le sel, le papier d’Angoulême et les vins du Cognaçais.


La connaissance de l’Art de la distillation par les Hollandais, les incite à distiller le vin chez eux, pour mieux le conserver. En effet, les vins de la région, d’un degré alcoolique peu élevé, souffrent de la longueur des voyages en mer.


Le résultat est un succès. Ils le nomment « brandwijn » , « vin brûlé » qui donnera le nom à « brandy », eau-de-vie de vin (ils boivent ce breuvage allongé d’eau).


Par la suite, les Hollandais jugent plus intéressant de faire distiller le vin sur le lieu de production, ce qui diminue les volumes à transporter. Ils installent donc les premières distilleries dans la région. Par contre, ils exigent que les alambics soient fabriqués avec le cuivre d’Amsterdam. C’est un des premiers transfert de technologie de l'histoire.


XVIIe : au début de ce siècle apparaît, dans la région, la double distillation qui va permettre au produit de voyager sous forme d’eau-de-vie inaltérable, bien plus concentrée que le « brandwijn ».


Les premiers alambics, installés en Charente par les Hollandais, seront progressivement modifiés ; les Français en amélioreront la technique.


À la suite de retards dans les chargements de bateaux, on s’aperçoit que l’eau-de-vie se bonifie en vieillissant en fûts de chêne provenant de la forêt du Limousin et qu’elle peut se consommer pure. La première Maison de Négoce voit le jour en 1643 ; c’est la Maison Augier.







Le vignoble du Cognac


. 1er mai 1909 : zone géographique de production délimitée

. 1936 : le Cognac est reconnu Appellation d’Origine Contrôlée

. 1939 : les appellations régionales (crus) délimitées


Le vignoble s’étend sur près de 80 000 hectares répartis en 6 crus.


Grande Champagne (18%) 

Petite Champagne (21%)

Borderie (6%)

Fins Bois (42%)

Bons Bois (12%)

Bois ordinaires


La Fine Champagne n’est pas un cru, mais une AOC, issue d’un assemblage de Grande et Petite Champagne, comportant au moins 50% de Grande Champagne.


Vers 1875 apparaît en Charente le phylloxéra (insecte du genre hémiptère dont une espèce, le Phylloxera vastatrix, attaque la vigne en suçant la sève de ses racines. Il va détruire la plus grande partie du vignoble (vers 1895, il ne reste que 42 581 hectares, contre plus de 280 000 ha en 1877)


La reconstitution du vignoble s’effectue grâce à des porte-greffes américains insensibles aux attaques du phylloxéra. Mais fragilisés par le greffage, les cépages traditionnels (Colombard, Folle Blanche,…) sont peu à peu remplacés par l’Uni Blanc, plus résistant, maintenant utilisé à plus de 90% pour la production du Cognac.

La production importante et la maturité tardive présentent de nombreux avantages pour la production de vins de distillation : peu alcoolisés et acides. Deux qualités primordiales pour la qualité finale des eaux-de-vie de Cognac. En effet, l’acidité permet au vin de se conserver naturellement durant les mois d’hiver avant la distillation, et le faible degré alcoolique conduit à concentrer davantage les arômes contenus dans les vins.


La récolte


Les vendanges peuvent débuter dès que le raisin est arrivé à maturité (équilibre entre sucre et acidité), en général dès la mi-septembre, pour se terminer vers la mi-octobre. Quelques viticulteurs continuent de vendanger à la main (principalement les jeunes vignes) mais la récolte mécanisée est quasiment généralisée pour le vignoble charentais.

Le pressurage des grappes est effectué immédiatement après la récolte dans des pressoirs traditionnels horizontaux à plateaux ou dans les pressoirs pneumatiques. Le jus obtenu est mis à fermenter aussitôt.

Pressurage et fermentation font l’objet d’une surveillance attentive car ils auront une influence déterminante sur la qualité finale de l’eau-de-vie


La distillation


L’alcool est un produit de la fermentation des sucres existant à l’état naturel sous forme de fructose et glucose dans les fruits. Il se trouve associé à de nombreux autres composés ; il faut faire un tri parmi ces nombreuses substances.

Cette opération se réalise par la distillation discontinue ou double distillation dite également « à repasse » : c’est la distillation charentaise, obligatoire pour l’obtention des eaux-de-vie de Cognac. Elle s’effectue en deux chauffes successives au moyen d’un alambic dit « charentais » qui est resté très artisanal.

Dès la première distillation, on obtient le « brouillis ». Pendant la seconde chauffe, ce brouillis est distillé à son tour. La tête et les queues (le début et la fin) de la bonne chauffe sont écartées du cœur, seul habilité à vieillir en barrique.

La distillation doit être effectuée au plus tard le 31 mars de l’année qui suit la récolte.

Il faut 9 litres de vin pour obtenir 1 litre d’eau-de-vie à 72% vol. On perd 2/3 du volume initial à chaque chauffe.

La chauffe du vin, donc la première chauffe, dure environ 9 heures, la bonne chauffe (seconde distillation), environ 13 heures.








VIGNOBLES (13).JPG





Le vieillissement


Exclusivement en futaille de chêne, le vieillissement est réalisé sans interruption et uniquement dans un chai identifié par le Bureau National Interprofessionnel du Cognac, ce qui ouvre droit notamment aux certificats Cognac valant attestation d'âge et d'origine.

Pour le Cognac, historiquement, les bois proviennent des forêts du Limousin ou du Tronçais.

C’est dans un chai obscur appelé « Paradis », que séjournent les eaux-de-vie les plus anciennes.

Une fois la maturité des eaux-de-vie atteinte, le Maître de chai décide de mettre fin au vieillissement. Il procède à leur transfert dans des bonbonnes de verres appelées « dames-jeannes», dans lesquelles elles pourront séjourner à l’abri de l’air durant de nombreuses décennies sans évoluer davantage. En effet, sous verre, le processus de vieillissement ne s’opère plus. On considère cependant qu’une eau-de-vie atteint son apogée aux alentours de 50 à 60 ans de vieillissement.

Entre rigueur, expérience et intuition, le Maître de chai réalise, de subtils assemblages d'eaux-de-vie d'âges et de crus différents.

Tout Cognac commercialisé doit avoir subi un vieillissement minimum de 2 ans.

Chaque année, 3% de la production du Cognac s’évapore. Cette évaporation est connue sous le nom de « la part des Anges » (comme une poussière noire qui tapisse les murs des chais)


Les coupes

Le cognac est toujours le produit de l’art de faire des coupes. Le cognac varie d’une barrique à l’autre, selon l’âge, les conditions de stockage et d’innombrables autres facteurs. Tout l’art et le génie du maître de chais consistent en cette habilité à mélanger différentes eaux-de-vie pour en extraire la plus subtile des harmonies.



Garanties officielles en matière d’âge


VS : (Very Special) ou 3 étoiles : l’eau-de-vie la plus jeune employée dans une coupe doit avoir un minimum de deux ans de vieillissement en fûts de chêne.


VSOP : (Very Superior Old Pale) : 4 ans minimum de vieillissement


XO : (Extra old) : mais aussi Napoléon : minimum 6 années de vieillissement



La dégustation


La seule bonne façon : celle du plaisir

Le cognac est traditionnellement associé à un monde de luxe, à un style de vie très bourgeois chic, à des images de gentleman-farmer confortablement installé au coin du feu en train de déguster un très vieux XO à la veillée. Pour être celle qui est mise en avant depuis 50 ans par les grandes marques, cette façon de consommer le cognac est loin d’être la seule : tout snobisme mis à part, la bonne façon de consommer un cognac est celle qui vous procure du plaisir. Car il a toujours existé mille et une façons d’apprécier ces eaux-de-vie à nulle autres pareilles.

La fine à l’eau

À commencer par la plus simple, la « Fine à l’eau » façon très populaire de consommer le Cognac qui fut très en vogue jusqu’à la seconde guerre mondiale en France. Prenez un cognac dans la force de l’âge, dosez à 3 cl, ajouter 3 doses d’eau pure : contrairement aux idées reçues l’apport d’eau pure permet de mieux discerner les arômes pendant une dizaine de minutes.


Cognac et Roquefort


Choisir un gros morceau de Roquefort de qualité : placer le fromage dans une assiette creuse et arroser abondamment le Roquefort de Cognac : laisser absorber tout une nuit. Déguster ensuite le Roquefort qui aura « bu » le Cognac sur de larges tartines de bon pain. Un régal.


D’autres recettes sur le sitewww.pierredesegonzac.com. Et encore merci pour les textes !



Le vocabulaire du cognac

« Rassise » après 6 ans de vieillissement, « vieille » après 20 ans et « très vieille » après 30 ans, une eau-de-vie aura de la « rondeur », du « corps », du « bouquet » et de la « longueur ». Elle sera « nette », dotée d’une « grande maturité », atteindra « l’harmonie » quand elle fera preuve de « profondeur », de « complexité » et de « patine ». Jeune, elle fera sentir « les feux du Cognac » et après le « jaune d’or » tendra vers « l’acajou ambré » et plus tard le « rubis ».

Le « rancio » est l’apanage des vieilles eaux-de-vie : un arôme subtil qui évoque les fruits secs, le Porto, la Jacinthe et la noix de muscade.


VISITES DU COGNAC


 CHAI DU ROUISSOIR (3 km sud-est)

 

Exploitation viticole familiale. De très bons produits locaux : pineau, cognac, vins charentais. Très investis et disponibles proposent de nombreuses animations ! Passionnés, Didier ou son fils Hugues vous invitent tous les après-midi.

Roussillon

17500 Ozillac

www.chaidurouissoir.com Tél : 05.46.48.14.76


CAVES CHRISTOPHE (centre ville)

 

Caviste de référence à Jonzac !

14, rue de Verdun

17500 JONZAC

www.caves-christophe.fr Tél : 05.46.48.28.28 / 06.07.15.59.70


MAISON DES VIGNES ET DES SAVEURS

 

à ARCHIAC (12 km au nord)

 Ateliers de cuisine, dégustations, éveil des sens, boutique

 

www.haute-saintonge.com

Tél : 05.46.49.57.11


REMY MARTIN

 

Bien adapté pour les enfants. Visite des chais en petit train et film d'animation. Une des grandes maisons de cognac. 

Avenue de Gimeux

16100 MERPINS (4 km de Cognac)

www.visitesremymartin.com







 






Nous sommes à votre disposition pour vous guider et vous conseiller.

Raccourcis

Nous vous invitons à découvrir les différents raccourcis pour accéder directement aux rubriques :

Chèque Vacances ANCV
Booking - Guest Review Awards
Carte bleue acceptée
Chaîne thermale du soleil - Partenaire agréé
Meublé de tourisme ***
Parking privé
Wi-Fi

Résidence de tourisme *** à Jonzac près de Pierre et Vacances - meublé -Location de villas à Jonzac - Locations curistes près des thermes à Jonzac - Locations pour cures thermales chaine thermale du soleil - Location d'appartements à Jonzac - Location de studios à Jonzac - Résidence labellisée «Clévacances Environnement» - Résidence labellisée «Etapes du Cognac» - Hébergement à proximité des Antilles de Jonzac en Charente Maritime - Locations saisonnières à proximité de Cognac, La Rochelle, Royan, La Palmyre, Bordeaux et Arcachon ...location meublé de tourisme

 
Atlantic Résidence - 34, avenue Jean Moulin - 17500 Jonzac - Tél. +33 (0)5 46 49 62 35 - E.mail : hardy.veronique@gmail.com
Atlantic Résidence
34, avenue Jean Moulin
17500
Jonzac
Tél : +33 (0)5 46 49 62 35